Fonds immobilier Solvalor 61 : croissance organique des revenus locatifs de 2,6% sur l’exercice 2018/19

Le 58ème exercice du fonds clos au 30 juin 2019 reflète une stratégie de gestion durable

Lausanne, le 24 octobre 2019 – Le fonds immobilier suisse Solvalor 61 termine son exercice 2018/2019 avec une progression marquée de son rendement de placement qui s’élève à 4.5%. Les efforts accomplis dans la commercialisation d’appartements vacants et les investissements réalisés sur le parc immobilier existant portent leurs fruits ce qui démontre à nouveau l’excellente qualité du parc.

Des résultats en hausse poussés par la croissance organique

Le travail intensif des équipes de gestion a permis au fonds de réduire son taux de vacance moyen de 3.3% à 1.6%. Cet effet est principalement dû à l’échéance de commercialisation du projet d’Ostermundigen, à Berne. En date du 30 juin 2019, le taux de vacance s’est encore amélioré témoignant ainsi de la qualité du parc immobilier sous-jacent. 

Les investissements réalisés sur le parc immobilier existant pour densifier et rénover ont également contribué positivement à la croissance des revenus locatifs de 2.6%. La surélévation de l’immeuble situé Avenue de Cour 21-23 et l’aménagement des combles de l’immeuble situé Boulevard de Grancy 49 à Lausanne ou encore les 75 logements rénovés sur l’ensemble du parc, en sont les exemples les plus marquants de l’exercice.

Grâce à ces excellents résultats, le fonds distribuera un dividende stable de CHF 5.20 par part en date du 31 octobre 2019 avec un coefficient de distribution (payout ratio) en baisse à 97.2%.

En progression de 27,2% par rapport à l’exercice précédent, le résultat total de l’exercice s’élève quant à lui à CHF 38,1 millions. Cette forte hausse s’explique principalement par des gains importants en capitaux non réalisés directement liés à la mise en valeur des immeubles et à la baisse continue de rendements sur le marché des transactions.

Une stratégie d’investissement rigoureuse

Face à un marché immobilier résidentiel prisé, soutenu par les taux d’intérêt négatifs, la stratégie d’investissement du fonds reste focalisée sur une gestion active du potentiel du parc immobilier existant. La politique d’acquisition purement résidentielle du fonds demeure particulièrement restrictive. Seules sont retenues les opportunités d’investissement ayant passé une sélection rigoureuse afin de ne pas diluer la qualité intrinsèque du parc immobilier existant. Pour rappel, ce dernier est composé à 96% d’immeubles résidentiels de qualité, situés au cœur des grandes villes romandes.

De manière chiffrée, la stratégie de réalisation du potentiel de densification sur le parc existant se focalise sur 41 immeubles faisant apparaitre des opportunités d’investissement à hauteur de plus de CHF 100 millions. Parmi ceux-là, 11 font déjà l’objet d’une étude d’avant-projet dans le but d’une mise à l’enquête imminente. Offrant au fonds d’excellentes perspectives, ces investissements stratégiques devraient permettre un accroissement des revenus locatifs de manière significative dans les prochaines années.

Par ailleurs, grâce au faible taux d’endettement actuel de 5,8%, le financement des développements futurs se verra essentiellement assuré par la dette avec un ratio d’endettement cible fixé à 15%. Le fonds Solvalor 61 compte ainsi rester l’un des fonds les moins endettés du marché.

Enfin, dans le cas d’un éventuel excédent d’offre de logements, le fonds Solvalor 61 se démarque en se positionnant de manière particulièrement favorable pour l’avenir puisqu’il dispose d’un parc immobilier offrant des emplacements de qualité et d’une réserve locative significative.

Contacts :                                                                                                               

Julian Reymond, Directeur, Solvalor fund management SA : 058 404 03 00

Pascal Chavent, relations médias : 022 552 46 30, chavent@cpc-pr.ch

Disclaimer

Les informations contenues dans ce document sont sans garantie et ne peuvent être considérées comme base d’une décision de placement ou d’investissement. La performance historique et la composition du portefeuille ne constituent aucune garantie pour l’évolution et la composition futures du fonds.  Les données relatives aux performances ne prennent pas en compte les commissions et frais d’émission et de rachat. La publication de document hors de la Suisse peut être restreinte par certaines restrictions.



Haut de page